CA décentralisé aux Diablerets (Canton de Vaud, Suisse)

Classé dans : Actualités | 0

Levés aux aurores. Départ de Paris en Lyria peu après 7h. Direction Les Diablerets pour un CA  au sommet et… très aéré. Un CA décentralisé sur une idée originale et une mise en scène au cordeau de Bernard Delaloye, partenaire éminent et historique de l’AJT.

Quelques heures plus tard, les décisions et projets sont allés bon train, tout l’après-midi, autour de la table de réunion dans un décor tout confort de l’Eurotel Les Diablerets, hôte de notre court séjour. La station des Diablerets, encouragée par Bernard Delaloye, avait pris soin de faire tomber beaucoup de neige la veille de notre arrivée. En début de soirée l’équipe a pu enfin respirer l’air pur alpin, admirer les centaines de chalets tous à l’ancienne, le temps de faire 200 mètres dans la poudreuse, pour aller déguster la célébrissime fondue moitié/moitié locale (moitié vacherin, moitié gruyère, le restant du caquelon étant dévolu au kirsch qui n’y figure pas qu’à l’état d’arôme).

Le lendemain matin, les valises se sont allégées de leur surpoids de vêtements grand froid pour aller affronter le glacier 3000. Seule la beauté magistrale des sommets blanc pur sur fond bleu dur ont eu raison des plus frileux. Moins 18° avec un ressenti de moins 29° grâce au vent de Nord-Est, c’est une température à ne pas mettre un AJT dehors. Et pourtant. Pourtant tout le monde, même ceux sujets au vertige, a parcouru les 107 mètres du Peak Walk Tissot, passerelle construite entre deux pics, là haut à 3000 mètres. La récompense est de taille. Une vue à vous couper le souffle, en tout cas s’il vous en reste parce qu’à 3000 mètres il se fait plus court. Autour de vous, les sommets du Mont Blanc, de la Junfrau, de l’Eiger et du Cervin : un inestimable cadeau !

Le seul moment où les décisions du CA n’ont pas fait l’unanimité est celui qui a suivi le copieux déjeuner. Il faut dire que profiter du restaurant panoramique, situé au pied du glacier et construit par le célèbre architecte suisse Mario Botta, invitait à la rêverie. Le vin chaud aussi. Certains se sont donc confortablement installés pour quelques parties de belote dignes de la partie de cartes de Pagnol pendant que d’autres, n’écoutant que leur courage et leur esprit sportif sont partis en dameuse faire quelques pas sur le glacier. Bernard Delaloye et Cindy Maghenzani (cheffe du service presse et communication du Canton de Vaud), nous vous devons une formidable découverte et un grand merci. ED