Carte blanche à… Gil Giuglio, photographe de l’AJT

Classé dans : Carte blanche | 0

Peter dans les yeux de Cynthia. Longtemps fermée aux touristes à cause des groupuscules islamistes qui quadrillaient cette région au sud de la Mauritanie, la ville de Oualata serait l’une des villes les plus anciennes du continent africain. Désormais, elle est accessible. C’est dans une ruelle fermée de murs en terres rouges que je croise Abdul et sa petite amie Zoulhika. Salutations, tapes dans les mains, petits échanges sur les résultats de l’Europa League et… photo. Pour que je me souvienne des détails de cette rencontre et pour le désigner, Abdul tient à ce que je marque « Peter et Cynthia » sur mon carnet de note.

Gil Giuglio journaliste, rivière Karlaven, Suède. Photographe et rédacteur de presse spécialisé dans le tourisme, ce type est ici sur un radeau qui pendant une semaine descend une rivière suédoise. « La seule compagnie de ce formidable voyage fut celle de mon rédacteur en chef F… Nous nous connaissions déjà bien avant ce voyage, mais construire un radeau, le manier sur une rivière et partager deux mètres carrés de notre embarcation pendant 7 jours m’a appris que je pouvais compter sur F… quelles que soient les circonstances.

 

 

James Moose à Zion Valley, île de la Dominique. Ce type serait comme un mélange de Jean Moulin et de José Bové, version Île de la Dominique. Vétérans des conflits de l’indépendance dans les années 70. Très lucide en se définissant : « loin des bigoteries du rastafarisme », James tient d’une main qui n’est absolument pas de fer la petite communauté rasta et sa gargote ouverte aux promeneurs perdus sur les sentiers de la Zion Valley, au sud de l’île. Je ne peux en vouloir à James de m’avoir vendu 10€ sa soupe de potiron servie dans une demie noix de coco. N’étais-ce pas moi le malotru qui se pointait ici avec 4000€ de matériel photo en bandoulière et qui, tel un flic, pose des questions pendant une journée entière ? Merci à James et sa famille d’y avoir répondu avec entrain. Le dernier ouragan a détruit tout ce qui pouvait l’être sur la Dominique. Je n’ai pas de nouvelle de James, de sa nièce Lucie et de Pedro le cuistot.

 

Coffee time chez Zen Zen, Ethiopie. Vous trouvez la cérémonie du thé japonais un peu trop longue et précieuse ? Prenez donc le café dans la hutte de Zen Zen. C’est encore plus long, mais franchement, on n’a pas peur de lever le petit doigt quand il ne faut pas. Nous sommes dans le petit village de Geech perché à 3600 mètres d’altitude aux portes du parc national de Siemens, dans le nord de l’Ethiopie. Je suis allongé sur une natte à contempler l’absence de mobilier et Zen Zen, souriante, prépare mon café. Elle prononcera deux mots en 45 minutes, ce fut reposant et tonifiant. Merci !

 

Le trône de Tory Island. Nord de l’Irlande, rives de l’Ulster, comté du Donegal. Ne ratez pas la petite coque de noix qui, depuis Magheroarty, ravitaille Tory Island en 40 mn. S’il reste de la place et que la météo est d’accord, vous pourrez vous affaler dans les filets posés sur le pont du bateau, qui calent les conserves et autres caisses de victuailles destinées à la communauté, sur Oilean Toraigh. Durant la traversée, l’horizon apparaît et disparaît derrière la proue du bateau. Enfin, c’est la longue jetée en continu à l’abri du port de West Town, chef-lieu de Tory. Là, on distingue la silhouette d’un petit bonhomme avec casquette vissée sur la tête. Ce type est là pour vous. Soyez gonflés d’orgueil : cette silhouette n’est autre que le roi de Tory, qui vous attend. C’est une tradition. Les traces des premiers monarques assurant la régence sur ce caillou de 9 miles de longueur remontent à 5000 ans (Oui, les premiers rois de la préhistoire). De nos jours, Patsy Dan Rogers assure la relève en accueillant lui-même le visiteur quel qu’il soit. C’est lui qui ensuite m’installe chez l’habitant et me sert de guide pendant mon séjour. Mémoire vivante de Tory, Patsy est aussi peintre, aquarelliste issu de l’école… de Tory (l’autre particularité reconnue de l’île), et accordéoniste après 23h au Social Club, le seul pub de l’île. Le monarque est très attachant, c’est à la fin des quatre jours prévus sur l’île et avant d’embarquer sur ma coque de noix que je l’immortalise chez lui dans son salon, calé sur son trône offert par la famille royale du Qatar.

 

Erick, village MasaÏ Marra au Kenya. Je n’en saurai guère plus sur le personnage…

 

Sergeï, cosaque en Sibérie orientale, bords du lac Baïkal. Ce type est un agneau. Si, si. Bien que guerrier accompli et ancien des forces spéciales russes qui opéraient en Tchétchénie, Sergeï est ataman. Autrement dit, un officier des forces cosaques fidèles au Tsa… Vladimir Poutine. Entres deux missions, Sergeï tient un guest-house sur les rives du lac Baïkal, au milieu de nulle part. J’ai assisté à ses entraînements quotidiens, soit l’art de découper au sabre un ennemi, manier une Kalachnikov dans le noir, manger du borchtch d’omoul – la soupe de poisson du Baïkal -, fait quelques promenades revigorantes sur les pentes qui entourent sa datcha. Même si le guest-house est une excellente étape sur la ligne du Transsibérien, comptez quand même des heures et des heures de voitures tout terrain avant de trouver sa datcha qui ne figure sur aucune carte.

 

Oustina, cham-woman dans la banlieue de Oulan-Oudé, chef-lieu de la Bouriatie, Sibérie orientale. Je passe 24 heures dans son grand appartement soviétique situé dans une banlieue de Oulan-Oudé, la capitale de la Bouriatie – en pleine Sibérie orientale. Oustina aura passé une dizaine de costumes pour nos photos. Je n’ai jamais su si Oustina était une vraie chaman, mais assurément elle fut très accueillante, presque maternelle. Une vraie sibérienne, très conviviale.

 

Tony, trappeur et guide région de la Mauricie, Québec. Au milieu de la forêt de bouleaux, dans sa tente de prospecteur qu’il appelle « son bureau », Tony fervent défenseur de la langue française au Québec est aussi un chasseur expert.

 

Enfant de l’ethnie des pêcheurs Veso vers Tuléar, sud-est de Madagascar. Je n’ai même pas le prénom de cet enfant.

 

Pierre trappeur autochtone et guide, forêt de la Mauricie, Québec. Trappeur et guide à la pourvoirie du Lac Blanc, Pierre pose devant le drapeau de la nation iroquoise, dont il est issu.