L’hindouisme dans sa splendeur et sa démesure

En octobre, Calcutta devient une gigantesque scène artistique et mystique inspirée par Durga, la déesse aux dix bras brandissant lance, flèche, hache ou trident. Chaque quartier a rivalisé de créativité durant des mois pour honorer la guerrière victorieuse du démon Mahishasura. Durant ces 6 jours et nuits de fête les foules se pressent devant les 2000 architectures temporaires où trône la déesse entourée des siens, Ganesh, Lakshmi, Saraswati et Kartikeya. Le dernier jour les effigies seront immergées en processions dans l’eau sacrée de la rivière Hooghly puis détruites. Un cycle de vie s’achève jusqu’à l’année prochaine. Catherine Gary