La diamantaire à Johannesburg, Afrique Du Sud

Le rescapé des bombes

C’est la terre picarde qui m’a vu naître, le 3 avril 1944, à Ham dans la Somme ; un jour de bombardement paraît-il. La chance a voulu que celui-ci nous épargnât, moi et ma maman, ce qui me permit de grandir et de faire une partie de mes études à Amiens. Passionnée de cinéma, ma mère m’a transmis ce virus dont je n’ai jamais guéri. Le ciné-club du lycée me mit sous perfusion intense une fois par semaine. Caméra à la main, je devins le reporter de ce cher « bahut » au détriment de mes études. Arrivé à 15 ans à Paris, j’alternais alors la cinémathèque, les grands boulevards et ses salles obscures, et un peu les cours à l’Institut Français de la Photographie. C’est l’époque où j’ai rencontré Jack Ralite, alors critique de cinéma au journal L’Humanité. Je commence à « piger » pour la presse parisienne. Mon service militaire au service « cinéma des Armées » et je rentre en 1964 à la Télé… que je quitte en 1991… Mes rencontres furent très fortes, bien souvent dans des conditions dramatiques, c’est pourquoi je m’attache maintenant à photographier et à « raconter » les gens dans leur milieu, leur travail et de mettre en avant l’accueil qu’ils ont des autres.

Jeunes filles portugaises à Coimbra, Portugal

Religieuse en pèlerinage, France

Religieux orthodoxe gardien du St Sépulcre, Jérusalem

Homme en prière au Mur des Lamentations, Jérusalem

Berger de Piegros la Clastre, France

Femme nomade dans le désert du Wadi Rum, Jordanie

Jeune fille à Durban, Afrique Du Sud

Jeune philippin à Banaue, Philippines

Récolte de la lavande, Mont Ventoux, France

Porte drapeau de la Cérémonie du 8 Mai 2018, France

Garde du site historique de Jerash, Jordanie

Mère et fille récoltant du safran dans le Lot, France

Motard en vadrouille dans la Drome, France

Jeune homme à Johannesburg, Afrique Du Sud

Enfants à Soweto, Afrique Du Sud

Famille wallisienne un dimanche, Wallis Et Futuna